Parcours de conteuse

Conteuse professionnelle depuis 1990

- Formation auprès  de grands noms du CONTE en France : Pépito Matéo /Gigi Bigot/ Michel Hindenock, Bruno de la Salle…

- Présentation des premiers travaux et spectacles au  sein d’associations de conteurs en Drôme/Ardèche

- Pratique de l’Art du Conte dans un  répertoire, parlé et chanté, autour de créations et de libres adaptations du patrimoine mondial de la littérature orale.

- Intervention de musiciens sur certains répertoires proposés

- Public : adultes et adolescents / enfance/petite enfance

- Formations à la Pratique du conte auprès de publics associatifs,   médiathèques, enseignants.

 

SECTEURS D’INTERVENTION

* Espace public : Conseils départementaux, Mairies, Communautés de Communes

* Musées (notamment à l’occasion des Journées du Patrimoine)

* Milieu Scolaire et Péri-Scolaire, accueil de classes de découverte, patrimoine… => maternelle, primaire, collège – agrément E.N 

* Secteur Socio-Culturel => MJC, centres sociaux / centres de Loisirs sans Hébergements…

* Maisons de Retraite, Foyers ruraux…

* Secteur Associatif

* Evènements familiaux, amicaux

* Animations de Marchés de Producteurs

* Concerts-Contes (- avec les Chorales adultes et enfants  de l’Atelier Musical-Nîmes 1987/- avec le choeur CANTOTEIL  – Ardèche 2016)

* Secteur TOURISME (contrats avec Collectivités/Office de Tourisme, action Patrimoine…)    Spectacles et  Balades Contées dans Villages de caractère en 26-07/ Valorisation des dolmens /Sites naturels « Grands Sites de France » (Caverne Pont d’Arc- Chauvet/ Cité de la Préhistoire de l’Aven d’Orgnac)

* Balades Contées en Brionnais -sud Bourgogne- (en lien avec OT Pays Clayettois (été 2017)

 

 

    DE VOUS A MOI…ET VICE-VERSA

Sans remonter aussi loin qu’au tendre âge de l’ enfance…je crois  bien que je suis VRAIMENT, IRREMEDIABLEMENT tombée dans la marmite des contes vers 1990… 

… et que je n’en suis plus ressortie !

 A qui la faute ?? Au CONTE justement !

J’ai trouvé dans le CONTE le plus court chemin

pour voyager du plus proche au plus lointain

de l’infiniment petit à l’infiniment grand !

du plus léger au plus profond de l’être

Vous avez pu m’entendre ici et là au cœur d’une ville, au creux d’un village,

sur les chemins de garrigues,  les pentes de volcans, aux abords des grottes ou au pied des dolmens,

devant la cheminée ou au nez des cigales cacalant leur été.

J’ai caracolé d’ écoles en salles publiques, de placettes en cours de châteaux,

de chœurs d’églises en façades de pierre…

J’ai rencontré de merveilleux musiciens, et grâce à leurs instruments d’autres manières de conter.

guitare, flûtes andines

charango et bombo

galoubet-tambourin…

Mais le plus souvent ces temps-ci les contes de mon répertoire s’en vont tout nus sur les chemins

Attention qu’ils ne prennent pas froid!

Alors… comme le callistemon de mon courriel dont les graines,

dit -on en Australie, ne jaillissent qu’à la chaleur d’une flamme,

j’aime aller, inlassable butineuse de récits et d’ouïes,

partout où les cœurs s’ouvrent à la parole conteuse

où le désir est fort de « vibrer ensemble » autour de la littérature orale.

…et ce sont vos regards voyageurs, vos oreilles étonnées

votre corps tout entier dansant dans mes récits

qui me soufflent que ma vie de conteuse…n’est pas encore finie

oh merci !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

« Vous n’avez pas l’accent d’ici !» m’entends -je dire parfois

Mais ne vous y trompez pas…je suis tellement bien, pieds nus,

à fouler votre sol

à mélanger sans fin la terre de par ici à celle de là-bas

Le conteur d’aujourd’hui est un grand voyageur !

Au figuré bien sûr…au propre aussi parfois :

Depuis ma Champagne natale jusqu’au coeur de l’Afrique de l’Ouest, en passant par la Drôme et l’Ardèche pendant 35 ans…

puis la Saône et Loire depuis 2016, j’ai habité pas mal de contrées…qui m’ont façonnée, fascinée, enfachinée!

Mais comme dirait l’autre :

pour être bien partout, il faut être de quelque part

Née au pied d’une cathédrale, les statues de rois, les anges souriants et les gargouilles grimaçantes ont peuplé mon imaginaire enfantin,  teinté ma vie de symboles, forcé mon regard à « vadrouiller »de bas en haut !

C’est donc avec un immense bonheur que je passe du nain au géant, de la

grotte au continent, de la comptine chantée au long récit d’une épopée…

« Dire, Ecouter, Vivre des contes, parcourir leurs mille espaces dans toutes les positions…est sûrement le moyen le moins douloureux d’attraper le torticolis de la vie ! »

Alors laissez-moi vous mijoter mes menus variés, au rythme de bons mots, de chants, de ritournelles et de cette « gestuelle du conteur »

que vous dites aimer tant !

Mais prenez garde : Je vous mijote aussi…à toutes les sauces !

Alors qu’on se le dise :

Mes contées, pour petits et grands, sont bien souvent…interactives

L’hiver elles vous réchauffent, l’été elles vous ventilent !

et maintenant trêve de « Moi je »

une conteuse dans ses histoires ne parle jamais d’elle

mais …il fallait bien que nous fassions connaissance…

Que Diable !

Répertoire :  Mes Parfums de Contes